Vous êtes ici

Gare à 360 °

Les gares du 21ème siècle sont des lieux aux usages de plus en plus hybrides, des hauts-lieux de la vie urbaine. Marseille Saint-Charles est donc voué à se développer en un bout de ville multifonctionnel très particulier, où voyager devient presque une activité secondaire : « et au cas où vous auriez envie de voyager ... vous pouvez y compris faire cela à Saint-Charles ». La Friche la Belle de Mai, le Pôle Média, le développement de l’Aix Marseille Université, le projet pour le développement des casernes témoignent vivement de ces tendances d’évolution.

Une ouverture de la Gare à 360°

 
La transformation de la gare comme pôle d’échange multimodal en pôle de développement urbain du cœur de la métropole implique son ouverture tout azimut, « à 360° ».
La gare aujourd’hui exclusivement tournée vers le centre-ville et la mer, doit se retourner et s’ouvrir vers ses quartiers physiquement, au moyen de parvis, de cheminements piétons et cyclables et en matière de transports en communs lourds : bus interquartiers, tramway et métro.

C’est précisément par rapport à ces deux logiques, l’hybridation de la gare comme lieu de vie en ville, et son ouverture à 360°, que la Métropole Aix-Marseille-Provence s’engage au moyen de la démarche "Quartiers Libres".
En vue de la production du dossier d’enquête publique de la LGV PACA et de la gare souterraine pour la fin 2019, la métropole s’engage avec la SNCF dans une démarche partagée d’élaboration d’un schéma directeur de la gare et de son quartier. L’image directrice du travail est « la gare à 360° » développée par la démarche "Quartiers Libres" qui vise à ouvrir la gare et mieux l’intégrer en ville notamment vers les quartiers autour du boulevard National ; et avec ceci élargir la gare jusqu’au boulevard National pour dépasser la saturation des accès concentrés aujourd’hui sur Général Leclerc et la place des Marseillaises.

Dans une démarche parallèle et imbriquée, la SNCF développe le projet de gare souterraine et la reconfiguration du faisceau ferroviaire en surface dans les études techniques, alors que la Métropole développe la vision du quartier de la gare d’avenir. Cela comprend :
  • les accès à la gare de tous les quartiers
  • des parcours piétons en profondeur dans les quartiers voisins
  • l’évolution du rôle de la gare et de son quartier au sein de la ville en matière de programmation
  • la perméabilité du faisceau ferroviaire entre l’hypercentre de Marseille et Quartiers Libres, et le système d’espaces publics qui assureront l’ancrage de la gare dans sa ville.

Concertation

 
Le projet de la LGV PACA et de la gare souterraine connaît son propre rythme de concertation et de participation.

La dernière concertation à ce sujet a eu lieu à la fin 2016 en lien avec l’évaluation et le choix du scénario prioritaire de l’emplacement de la gare souterraine.
La prochaine grande concertation aura lieu en lien avec le dossier d’enquête publique à la fin 2019 ou début 2020.

Entretemps, la Métropole et SNCF prévoient de mener une concertation pour accompagner et alimenter la concrétisation du projet de gare d’avenir, sous la forme de séminaires dédiés à des sujets spécifiques. Les dates et thèmes des séminaires seront publiés sur ce site dès qu’ils soient connus.

 



Photo en-tête : © Güller Güller / TVK

 

Réseaux sociaux

 

  Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet