Vous êtes ici

Vision et principes

La gare au cœur des évolutions de Marseille

 
Historiquement, la ville de Marseille s’est  construite autour du port maritime. Au 19ème siècle, avec l’arrivée du chemin de fer sur la butte Saint-Charles, la gare Saint-Charles devenait le nouvel emplacement privilégié pour l’accueil des grands équipements à Marseille, comme les casernes militaires, les grandes usines industrielles et l’université.

Aujourd’hui, la gare est un nouveau moyen d’améliorer la qualité de vie à Marseille, à l’échelle du centre-ville élargi et donc du cœur social, économique et culturel de la Métropole Aix-Marseille-Provence.

La requalification progressive de l’hypercentre ces dernières décennies, se prolonge sur les quartiers du centre-ville élargi, dont notamment les quartiers Saint-Mauront et Belle de Mai au Nord de la gare Saint-Charles. Ceci va de pair avec l’Opération d'Intérêt National (OIN) Euroméditerranée, opération de rénovation urbaine en cours depuis 20 ans, sur 480 ha de la frange portuaire de Marseille.

Le quartier intégrateur

 
Depuis toujours, ce quartier a été un lieu d’arrivée et d’accueil. C’est l’une des principales portes d’entrée de la ville et de la métropole. Le projet "Quartiers Libres" vise à conserver et augmenter cette capacité à intégrer les populations diverses y compris les nouveaux arrivants, et leur offrir les bonnes conditions pour faire leur chemin dans la vie et dans la ville. Ce quartier à caractère très local est ouvert et accueillant, tout en étant un des quartiers les plus accessibles de la métropole.

La butte métropolitaine

 
De grands bâtiments comme la Friche, les archives et les casernes Saint-Charles offrent beaucoup d’opportunités pour créer une nouvelle dynamique pour le quartier.

Le projet vise en premier lieu à améliorer les conditions et la qualité de vie pour ceux qui sont déjà là et pour ceux qui arrivent. En même temps, il vise à ouvrir le quartier à tous, à faciliter les liens.

Pour cela le projet utilise l’excellente accessibilité métropolitaine pour promouvoir et renforcer les grands équipements présents sur la butte – de la gare à la friche, de l’université au pôle média –  pour qu’ils soient attractifs mais aussi à les ancrer dans leur contexte immédiat, afin qu’ils puissent générer une dynamique et un rayonnement économiques sur le quartier.

"L’imaginaire de Quartiers Libres"

 
La convergence des qualités très locales et très métropolitaines du site, du quartier intégrateur et de la butte métropolitaine : voilà les sources de l’imaginaire des" Quartiers Libres".

L’image du quartier de la Belle de Mai, populaire et vivant, historique et en constante évolution, est ancrée dans l’imaginaire de Marseille. Le projet a pour objectif de renforcer et de continuer à bâtir l’imaginaire de la Belle de Mai comme quartier spécifique à Marseille et unique en Europe.

 



Photos © Güller Güller / TVK

 

 

Réseaux sociaux

 

  Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet