Vous êtes ici

Le quartier des casernes

Au sein de "Quartiers Libres", le site des casernes de 7 ha est un des lieux privilégiés pour la réalisation et l’accueil d’équipements publics.

Ancienne emprise clôturée, le site deviendra un des hauts-lieux de la vie publique du quartier, accessible, traversable et ouvert vers ses alentours contrairement aux autres équipements d'envergure tels que l'Université, le Pôle Média ou les archives qui sont des espaces difficiles à traverser, coupés du reste du quartier.

Sa position rapprochée au cœur du quartier de la Belle de Mai et en même temps à proximité de la future sortie de la gare vers le boulevard National le prédestinent pour accueillir les équipements pour le quartier et pour la métropole dans son ensemble.    

Le site s’intègre dans le secteur, en déployant vers la rue Belle de Mai un quartier résidentiel avec des équipements locaux tels qu'un gymnase et un groupe scolaire.

Il permet des itinéraires entre les quartiers environnants et la gare pour les voyageurs comme les flâneurs – en développant par exemple un marché de bouche, une médiathèque le long la rue Cavaignac, ou bien la maison du projet au centre de la caserne du Muy.

Il complète les grands équipements métropolitains (université, Pôle média, Archives, friche) en accueillant des programmes complémentaires à ceux-ci, qui sont en même temps ouverts au public du quartier (par exemple hôtel / auberge de jeunesse, Pôle média 2, Campus des métiers du numérique…).

Dans son cœur, la grande caserne du Muy.

La forêt, le système de balcons et de terrasses publics généreux, le groupe scolaire Marceau avec gymnase et bibliothèque, ou la maison de projet sont aujourd’hui les équipements stabilisés dans le programme du site.

D’autres équipements seront programmés dans les années à venir. Il est prévu de lancer une occupation temporaire du site (notamment de la caserne du Muy) pour l’animer et pour tester la faisabilité de certaines offres et d’équipements qui pourront y trouver leur place de façon pérenne ensuite. Ceci à l’image des projets réalisés dans le jardin Levat dans la phase d’occupation temporaire en cours.  


Photo © Güller Güller / TVK, Maxence Ferry

 

Réseaux sociaux

 

  Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet